Le mag ! - Automne 2020 / N°8

14 - Le Mag - NUMÉRO SPÉCIAL « J’ai grandi dans un village à la campagne à 20 kilomètres du Mans, j’ai eu une enfance rurale avec tous ses bons côtés et c’est pour ça que je souhaitais m’installer dans un petit village de campagne pour lequel j’ai eu un vrai coup de cœur », explique Pierre Drouineau qui savait dès l’âge de 8 ans qu’il deviendrait cuisinier. « Enfant, mes parents achetaient déjà des produits locaux. Mes deux grands- mères cuisinaient très bien aussi, une était en ville mais achetait chez les petits commerçants et la seconde était de la campagne, elle était capable de préparer elle-même les lapins ou les volailles qu’elle achetait vivants », s’amuse Pierre. « Cette enfance m’a marqué et m’a donné envie de travailler les produits. » Pour le jeune chef, cuisine rime avec partage et authenticité, et cet ancrage donnera le ton de la suite de sa carrière. Après une première expérience professionnelle dans le Bordelais, Pierre souhaite revenir près de ses racines et il intègre la Chancelière d’Olivier Arlot à Montbazon. « J’ai travaillé plusieurs années à ses côtés. J’ai appris toute la technique avec lui, il est très exigeant, c’était une expérience très formatrice », explique avec beaucoup de reconnaissance le jeune chef. En 2019, il décide de donner vie à un projet culinaire qui lui tient à cœur. À la Table du Prieuré, au Louroux, Pierre ne vise pas les étoiles mais fait attention au moindre détail avec un souci de cohérence presque obsessionnel. « Je veux proposer une cuisine de qualité mais populaire avec des tarifs accessibles, je privilégie les producteurs locaux et français. J’ai chiné ma vaisselle chez Emmaüs, mes couteaux sont des opinels, j’ai choisi des matières naturelles et brutes pour le mobilier et la décoration. L’eau de table vient du réseau, nous la filtrons avec une technologie à base de charbon actif », explique avec passion le chef. À sa table, il aime que les clients prennent leur temps, la cacophonie des échanges lui plait, et il s’amuse à proposer un concept de restauration atypique et différent, « je suis parfois extrémiste, alors oui, je vais jusqu’au bout de mes idées », affirme le jeune chef ravi de ses premiers mois d’exercice. À 32 ans, le jeune chef Pierre Drouineau s’investit pleinement à sa « Table du Prieuré » au Louroux pour déployer ses talents de cuisiniermais aussi incarner une philosophie et une éthique auxquelles il ne déroge pas. Portrait d’un chef audacieux. « J’ai chiné ma vaisselle chez Emmaüs » La table du Prieuré à Le Louroux Tél. : 02 47 19 26 75 - latableduprieure.fr - la table du prieuré Gourmandise PORTRAIT éthique Marc Angenault Vice-Président Développement économique, attractivité territoriale et contractualisation Le Sud Touraine a dans son ADN une culture de l’initiative. Les portraits qui rythment ce Mag en témoignent. Avec les communes, Loches Sud Touraine soutient au quotidien cette dynamique positive en accompagnant les nombreux porteurs de projets qui s’installent ici. » «

RkJQdWJsaXNoZXIy MTAyMTI=